Recette du lapin au gaz moutarde (Ou à la prussienne)

Saississez-vous d’un jeune lapin de trois semaines
Que vous enlèverez sans ménagement
A ses parents, amis, femme, enfants
En lui fredonnant la Marseillaise…
« Formez vos bataillons…et cétéra et cétéra… »
Vous verrez alors que cela le rassurera…

Puis abattez-le
Sans cérémonie aucune
D’une balle dans la nuque
Pendez par les guiboles
Avec des barbelés
Saignez ensuite avec un schlass
Eventrez proprement à la baïonnette…
Et puis retirez ses tripes
A mains nues…
N’oubliez pas le coeur
Que vous réduirez en bouillie.
Sur la peau, tirez fort vers le bas
Elle viendra…
Réservez-vous une patte
La mettrez dans vot’poche
Elle vous portera bonheur !

Enterrez peau et boyaux
Dans la gadoue
Une jolie croix en bois
Avec le p’tit Jésus par dessus.
Le plus dur est fait…
Rajoutez quelques épices
De la sueur
Des larmes et du tourment…
Une poignée de grenades, de la roquette,
Et comble du raffinement,
Un bel obus de 75
Qui brille et qui péte…!
N’oublions pas la lampée d’sarin
Qui nous donnera du parfum…

Puis laissons bien mijoter
Quelques années…
Dans une grosse gamelle en fer blanc
Sur la flamme vacillante
D’un briquet d’poilu
Ou de not’pov’ soldat inconnu…
Un lourd couvercle
Bien posé sur l’dessus !

Pendant ce temps
Dressons donc la table
N’hésitons pas à rajoutez des assiettes
Plus on est de fous plus on s’amuse…
Pour la déco de table
C’est imbattable…
De la convention de Genève
Nous ferons quelques confettis…!

Et bien voilà…Bon appétit !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s