AZERTY mon ami…

( Il est cinq heures moins le quart, un lundi matin comme les autres… )


Bon, c’est la dernière fois que j’te le dis !
Maintenant, cela suffit mon vieux… !
Et ne fais pas ces gros yeux, et encore moins ta bouche d’étonné, en « O » majuscule, avec un accent circonflex par le dessus ; c’est fini que je te dis !
Fini les vacances, va falloir te sortir le doigt du « Q »… ! Quoi… ?! Comment ça tu es choqué ? Je suis vulgaire, moi ?! Et toi tu t’es vu ?! Plat comme une limande et couvert de boutons !
Allez au boulot petite fainéasse ! Regarde donc, tu as vraiment tout ce qu’il faut pour réussir ; des voyelles, une bonne dizaine, et des consonnes encore plus, en tout cas largement de quoi faire de bons mots, et puis de jolies phrases ensuite… Je m’occuperai si tu veux de nos retours à la ligne… Mais, pour la syntaxe, je te fais entièrement confiance, tu as été formé pour ça, toi, et pas moi, d’ailleurs cela m’a toujours gonflé, la syntaxe !
Allez, commençons tout de suite… !
Mais pourquoi tu pleurniches maintenant ?! Qu’est-ce qui se passe encore ? Comment ça je suis nul ? Pas d’inspiration moi ?! Mais tu te fous de ma gueule, ou bien quoi ?! Veux-tu donc que je te montre tout ce que j’ai déjà écrit ?
Comment ça ce n’est pas bon ?!


( silence… je me sers un café noir… )


Bon… Allez… Entendu, on va tout reprendre à zéro…
Mais bien sur que si, tu l’as le zéro ! Regarde donc mieux, là, tout en bas de ton pavé numérique !
Ok… S’il faut vraiment que je te mette les points sur les « i »… Je vais te dire moi ce qui ne va pas entre nous… Déjà, cela commence dès le matin vois-tu… Rien… Absolument rien… pas un encouragement de ta part… Pas même un sourire… Et pas le moindre son… Merde, ça te couterais quoi après tout, un petit « bizzz » ,ou même, je ne sais pas moi, un simple petit « kouic-kouic » ?! Mais non, rien ! Monsieur fais la tronche à chaque fois ! Alors dans ces conditions, comment veux-tu que je sois inspiré, moi ?!
Désolé, mais tu vois, faudrait m’aider un peu ! Est-ce que tu as déjà entendu parler du syndrome de la page blanche, espèce de gros malin ?! Hé bien moi je pourrai t’en causer si tu veux…


( Un led vert se met à clignoter sur le coté… )


Oui, quoi… ? Qu’est qu’il y a encore ?
Une mise à jour ? Mais tu sais que tu commences à me gonfler avec toutes ces mises à jour ?! Est-ce que tu vas redémarrer cette fois, ou pas ?! Comment ce n’est pas cela que tu voulais me dire ?
…Hein…? Tu… tu quoi.. tu m’aimes ?! Toi, tu m’aimes ?! Tu me dis que tu aurais le culot de m’aimer ?! Arrêtes tes conneries, s’il-te-plaît ! Oui, quoi mes doigts ? Mes deux index ? Tu adores mes deux index lorsqu’ils te tapotent tout doucement ?! C’est quoi encore que cette blague ?! Oh, mais je t’en foutrai moi de l’amour, et puis aussi de la sensualité entre nous ! N’importe quoi… !
Ah bon… Tu crois vraiment… ?! C’est peut-être cela qui nous manquerait ? De l’amour… de l’amour… encore et toujours ? Tu vois je n’y avais jamais pensé ; mettre un peu d’amour entre les mots ! Mais, pourquoi pas, et si tu avais raison après tout… Alors, essayons voir tout de suite si ça marche… ! Allez, on s’y met maintenant mon vieil ami, mon vieux clavier adoré !
J’avais, un cher, un tendre ami, Azerty…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s