Café crème

La volupté éphémère d’un nuage lacté
Et ce goût amer des passions lézardées
Confiote périmée sur tartines déconfites
Toussote et traîne cette vilaine bronchite
La radio nostalgique de bien tristes refrains
le vent des feuilles mortes de mon chagrin
Passent au filtre toutes ces amours dérisoires
où triste funambule sur mon fil du rasoir
Je me noie dès le réveil dans un café crème
Découvrant, las, que plus personne ne m’aime…

4 Replies to “Café crème”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :