FORME LIBRE.

Quoi de neuf, aujourd’hui ?
À la une du journal local, en titres gras, « Je m’inquiète pour ma santé mentale… »
Juste en dessous, en italiques : « mais aussi pour celles des autres… !« .
Et la photo en couleurs d’un type, poches sous les yeux, mal rasé… ce doit être moi, mais je ne me reconnais pas…
Bruits de fond de tronçonneuses. Pas loin, à deux cent mètres d’ici.
Pi, le chiffre Pi… trois quatorze cent seize… oui, c’est comment déjà la formule… ? Nul en maths, ça n’aide pas. Cinquante, le rayon, au carré, que multiplie ensuite Pi… soit sept mille huit cent et des brouettes… grosso modo, un petit hectare finalement… !
Voilà donc qu’on dégage autour de la nouvelle antenne téléphonique (GSM pour les belges et les initiés). On abat encore des arbres, mais sans sommation, cette fois. Et on prend de la marge, elle ne fait que quarante deux mètres de haut, ainsi si elle devait tomber, aucun risque d’abîmer quelque chose… Comment ? C’est surtout pour qu’elle ne soit pas détruite si la belle forêt tout autour prenait feu… ?! Je n’avais pas compris, veuillez m’en excuser… j’suis trop con, des fois ! Beaucoup trop con.
La nouvelle antenne à monsieur Bouygues et associés. Pas belle, la tétenne à Boui-boui-gues ?! L’ont peinte en vert, et puis avec les arbres : on verra pas du tout le bas qui z’ont dit. Les arbres ? Quels arbres ? Merde… raté ! Monsieur Bouygues nous a promis aussi qu’il n’installerait pas la 5G dans sa jolie antenne, juré, craché, que s’il mentait, il irait tout droit en enfer. On n’en voulait pas, nous, de son cancer du cerveau. On a déjà assez de problèmes comme ça.
Ouiiii… je vais pas bien ! Je me reconnais plus. J’ai plus envie de rien. Si, juste de casser la tête à certains…
Demain, je prend l’avion, direction Madrid. Je vais participer au Championnat du Monde du lancé d’avion en papier. Non, je rigole pas. C’est la vérité vraie. Et je vais le gagner ce championnat ! Ernest Salgrenn, champion du Monde du lancé d’avion en papier… ça va en jeter sur mon pedigree ! J’ai pris ma décision après avoir vu un reportage là-dessus, avant-hier, à la télé. Je suis comme ça, j’ai parfois de sérieux coups de tête. Et surtout en ce moment. Devant un tableau noir, des types, brillants, ingénieurs et tout bardés de diplômes, calculaient la meilleure portance possible pour un avion en papier. Fiers, les gars, ils sont réussi à faire planer leur zinzin à vingt-deux mètres cinquante quatre…
J’ai commencé par lire le règlement du concours. Le matériel ? Une feuille A4, 100gr/m, et rien d’autre. Et puis, « Forme libre », que c’est écrit à l’article 7… Faut pas me le dire deux fois… forme libre ? J’ai réussi 42 mètres (comme l’antenne ! le hasard…) avec mon prototype. Pas la peine de se faire des nœuds au cerveau pour calculer la portance, juste un peu de bon sens, les gars… j’ai fait une jolie boulette, un peu machouillée et aplatie pour une meilleure pénétration dans l’air, et… zou… ! Quarante-deux mètres… sans forcer ! Mais, je suis sûr que je peux améliorer encore, surtout avec un litre de Sangria dans le corps.
Dès mon retour, avec ma médaille autour du cou, la semaine prochaine, je fais Koh-Lenta (orthographe à vérifier par vous-mêmes, j’ai pas trop le temps, ce matin). En trois semaines, c’est baclé, cette affaire ! Et ils peuvent se la mettre où je pense l’épreuve des poteaux, pas la peine, là aussi j’ai ma solution. J’éclate un crâne à coups de noix de coco, chaque nuit, dès que tout le monde dort… Ernest Salgrenn, vainqueur, faute de combattants… et qu’on me fasse pas chier avec le règlement, si c’est pas marqué dedans, c’est qu’on a le droit.
… Vous voyez bien que je vais pas bien… quand je vous le dis, c’est pas pour faire l’intéressant, faut me croire.

Texte et photographie Ernest Salgrenn. Avril 2022. Tous droits réservés.

16 Replies to “FORME LIBRE.”

    1. Chasse aux tigres en papier ? Moi, c’est plutôt la chasse aux cons qui m’intéresserait… ! Surtout que j’aurai pas loin à aller pour faire de jolis cartons… ! (Pas du tout politiquement correct, Ernest ? Et alors ?!). Bonne soirée à toi. Ernest.

      J’aime

    1. Les infrastructures hors sol ? Pas nécessaire… le vent s’en est déjà chargé par chez nous ! Une tempête de mistral, il y a bientôt trois mois de ça, et les dizaines de poteaux mis à terre n’ont toujours pas été réparés dans mon secteur ! Heureusement les fils sont plus solides que les poteaux et ça fonctionne encore (véridique) ! 5 millions de chômeurs ( le chiffre exact…) en France, mais personne pour réparer un poteau téléphonique ! Ça y est… j’ai encore ma tension qui grimpe… !

      Aimé par 2 personnes

      1. Je crains que le tout nouveau réseau du Grand Est ne connaisse les mêmes avaries. C’est surréaliste de voir repousser les antiques poteaux pour tendre de l’ultra-moderne fibre optique. Sans compter les boîtiers à hauteur de petit vandale de village… Mais je m’emballe, je m’emballe… (Heureusement que finalement, personne n’a voulu nous relier et que nous avons gardé notre connexion satellite.) La forêt est belle à croquer ce matin!

        Aimé par 1 personne

  1. Géniale l’idée de transformer une feuille de papier en boulette mouillée pour en faire un avion! On pourra bien sûr te dire qu’un projectile n’est pas un avion… ce qui n’enlève rien à l’originalité de ton invention!
    Au sujet de ‘forme libre’ tu publies l’image d’un ballon à air chaud. Moi, j’aime bien mais tu me connais… je ne puis résister à mêler mon grain de sel.
    Premièrement la photo ne concerne probablement pas un aérostat de ‘forme spéciale’ comme on nomme, par exemple, les ballons en forme d’Harley Davidson ou de Château de la Loire du milliardaire Howard Hughes dans les manifestations aérostatiques, mais bien, vu de l’extérieur, d’une montgolfière normale.
    Une précision technique: le cercle qu’on voit au milieu se nomme le parachute mais n’a rien à voir avec une retenue en cas de chute. Il s’agit en fait de la soupape qui permet de faire descendre le ballon et finalement de le dégonfler.
    Salut Ernest et merci de me appeler des bons souvenirs d’aéronaute!

    Aimé par 1 personne

    1. Hé, oui… J’ai pensé à toi en choisissant la photo pour illustrer ce dernier post. Je savais que cela te ferait plaisir ! J’adore voler en montgolfière ! Plusieurs vols à mon actif, à l’étranger (comme en Australie, au dessus du bush de la région centrale), mais aussi en France. Là, c’était du côté de chez moi, vers Forcalquier. Dommage que ça douille un peu, les vols, sinon je m’enverrai en l’air encore plus souvent !
      Tu as raison, je triche un peu avec ma boulette, mais si c’est pas marqué dans le règlement… ! C’était juste une petite métaphore humoristique pour dire que parfois il n’y a pas besoin de se casser la nénette pour trouver la meilleure solution ! Et la Galicie, c’est beau ?

      J’aime

    1. Oui, je connais. Le type qui se jette du premier étage de la tour Eiffel avec une cape fabrication maison est désopilant. La tête de ceux qui le ramassent en bas (les mêmes qui l’on laissé sauter dans le vide) vaut le coup aussi…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :